BB 25200

La gare de LORMEDY

 

H0

La voie et les rails

Choix d'un type de voie en H0

J'hésite entre les rails sans ballast ROCO ou TILLIG mais rapidement je sélectionne la Voie TILLIG H0 Elite code 83 pour son réalisme car elle est déjà teintée brun-rouille. Cependant elle réclame une surface de pose très plane et les raccordements doivent être soignés pour éviter les déraillements et autres ennuis de fonctionnement. Les aiguillages TILLIG sont très fragiles à manipuler et nécessitent des doigts de fée. Leur géométrie n'est pas toujours parfaite, parce que très souple, générateur de déraillement quand les trains les abordent en pointe. Le bruit de roulement des trains est plus grave avec la voie TILLIG et plus aigüe avec la voie ROCO ce qui est plus désagréable à l'usage. Cependant je déconseille d'utiliser les aiguillages TILLIG à la suite des nombreux problèmes de fiabilité électrique que j'ai rencontré.


Les rayons de courbure

Pour les courbes j'utilise des rayons de 543 mm et 602 mm. Pour les aiguillages le rayon minimum est de 484 mm dans certain cas à cause du manque de place. Sinon j'évite de descendre en dessous d'un rayon de 543 mm pour ménager la circulation des grands autorails comme le Panoramique. Dès que la place le permet j'utilise des aiguillages long (360 mm) avec un angle de déviation de 9º pour plus de réalisme.

Pour un aiguillage long de 228mm déviant de 15°, le rayon de courbure maximum sera donné par la formule suivante :
R = Longueur de l'arc*180/Pi*Angle de déviation, soit R=228*180/3.14*15 = 870mm.

Donc pour dévier de 15°avec un rayon de 1050mm, il faut un aiguillage de longueur L = 1050*3.14*15/180 = 275mm

Un rayon de 350m à la SNCF correspond à un rayon de 4m en H0. Il faudra faire des compromis pour que le réseau rentre chez vous.

Finalement je recycle mes anciennes voies et aiguillages ROCO en code 100 pour les voies de garage.

Un conseil : privilégiez les grands rayons de courbure > 600mm car vous ne le regretterez pas.


Mise en place

Les voies sont collées sur le liège avec de la colle néoprène (souple) pour diminuer la propagation des bruits de roulement. Tous les rails et aiguillages sont reliés au circuit d'alimentation général par des fils (0.3 mm²) qui sont soudés directement sous tous les rails en traversant discrètement les plateaux par des trous situés directement sous ceux-ci. Le revêtement brun-rouille sous la voie doit être gratté pour obtenir une bonne soudure des fils. Tous ces fils seront reliés sous les tables au travers de détecteurs de courant à un Feeder général (2 x 1 mm²) pour avoir un roulement continu des trains sans clignotement des éclairages. Les rails sont raccordés mécaniquement entre eux par des éclisses isolantes ou métalliques en fonction des cantons auxquels ils appartiennent. Le test final consiste à faire circuler une rame à vitesse maximale. Quand elle passe sur les aiguillages en pointe sans dérailler, c'est réussi !


Ballast

Le ballast se répand entre les voies et après un bon étallement on verse un mélange eau/colle blanche qui solidifie le tout en séchant.
 PC 16/07/2017    


Contact : Envoyer un e-mail    (Remplir le champ "adresse" avec le nom de la gare en minuscule sans guillemet)

  Texte, photos, conception et réalisation :  Lormedy © 2017-2020 visiteurs